Rechercher

Quel type de chasse d’eau choisir ? Comparatif des mécanismes

Dans la catégorie des éléments que l'on utilise tous les jours sans savoir comment ils fonctionnent, les chasses d'eau se placent sans doute assez haut. On verra justement dans le sujet suivant plus précisément comment s'articule le mécanisme de cet objet, les facteurs à prendre en compte pour choisir la bonne version ainsi que la différence entre les divers modèles proposés sur le marché.

Sur quoi se baser pour choisir son mécanisme de chasse d'eau ?

Le mécanisme de la chasse d'eau est un procédé qui permet d'évacuer les eaux usées des toilettes en les remplaçant dans la même lignée par une eau propre. Le système complet de la chasse d'eau est constitué en général d'un certain nombre d'objets essentiels tels que :

  • Le poussoir ;
  • Les supports de fixation ;
  • Le robinet flotteur ;
  • Le robinet d'arrêt.

C'est notamment sur ces éléments de base que l'on va compter pour déterminer le système de chasse d'eau qui vous conviendra le mieux. Pour commencer, veillez à sélectionner le type de bouton pour actionner le système sachant que vous aurez le choix entre la tirette, le poussoir classique et le double poussoir qui représente la version la plus récente. 

Par la suite, il faudra établir le type d'alimentation qui fera fonctionner le robinet flotteur et qui peut soit être basse soit latérale. La première option, bien que moins répandue, reste toutefois la moins bruyante avec des performances qui sont à peu près du même calibre.

Consommation principale

Les WC à eux seuls sont responsables de près d'un tiers de la consommation d'eau du foyer quotidiennement. Dans une maison moyenne, on retient environ 150 litres d'eau utilisée chaque jour, ce qui, par conclusion, nous donne plus ou moins 50 litres raccordés aux toilettes. Pour avoir une consommation plus respectueuse de l'environnement, il est donc assez logique de s'attarder sur le type de système de chasse d'eau de ses toilettes sachant qu'il existe un certain nombre de modèles beaucoup moins gourmands en ressources que ceux de base.

Parties complémentaires

En plus des composants principaux des chasses d'eau, on peut retrouver des ajouts ou gadgets plus ou moins efficaces et utiles à l'image du bouton stop-eau. Ce dernier permet, comme son nom le laisse penser, de gérer plus précisément la quantité d'eau qui sera dégagée par la chasse d'eau à chaque fois que vous l'actionnez. Pour faire simple, il s'agit d'une sorte d'équivalent au thermostat de chaudière, mais qui régule la quantité d'eau au lieu de la température. Dans un registre similaire, le bouton de double commande est aussi une bonne alternative pour mieux maîtriser l'eau utilisée dans la chasse d'eau.

Méthode de fonctionnement des mécanismes de chasses d'eau

Les mécanismes de chasses d'eau les plus courants sont ceux basés sur des systèmes gravitaires qui font en sorte qu'un flux d'eau propre soit libéré brutalement, ce qui entraîne l'eau sale à être évacuée par le conduit adéquat.

Concernant les chasses d'eau dites à pression, celles-ci utilisent le principe hydropneumatique qui, cette fois-ci, évacuera l'eau en utilisant la force de la pression d'air comprimé. Ce système, en plus d'être mieux adapté pour les modèles de cuvettes récents, consommera moins d'eau et sera plus simple à transporter et à modifier.

Rendre un mécanisme de chasse d'eau plus silencieux

Comme on a pu le voir au travers de certaines facettes du mécanisme, il existe plusieurs options et objets alternatifs qui permettent de diminuer plus ou moins largement le bruit que fait une chasse d'eau. Dans ce cadre, il est également possible d'agir sur des aspects plus basiques comme le fait de vérifier que les composants, notamment de fixation, sont correctement serrés. On peut aussi trouver des robinets flottants totalement silencieux à intégrer au système.