Comment remplacer son ballon d'eau chaude soi-même

Comment remplacer son ballon d’eau chaude soi-même ?

portrait auteur article
jeremy, Le 6 mars 2023 9 minutes

Si votre chauffe-eau montre des signes de faiblesse comme l’absence d’eau chaude ou même des fuites, vous devrez vous résoudre à le changer. Seulement voilà, la perspective de la facture du plombier vous affole, sans compter qu’il faudra déjà racheter un cumulus neuf ! Savez-vous qu’outre le volume du chauffe-eau qui peut certes impressionner, le remplacement du ballon d’eau-chaude en échange standard est en fait beaucoup moins compliqué qu’il n’y paraît ? Alors si vous êtes motivés et surtout déterminés à ne pas gâcher votre épargne dans ces travaux de plomberie, retroussez-vous les manches et suivez le guide !

Comment savoir si votre cumulus est HS ?

En premier lieu, il peut être intéressant de s’assurer que vous ne pouvez rien faire et que la meilleure solution reste le changement de chauffe-eau ! Néanmoins, avec un ballon d’eau chaude, le diagnostic est généralement assez rapide, d’autant que le renouvellement de la moindre pièce est vite fastidieux et coûteux. L’intervention nécessitant pour le coup l’intervention d’un plombier professionnel, vous en aurez souvent pour plus cher que l’achat d’un cumulus neuf !

Bon à savoir:

Si votre chauffe-eau a plus de 10 ans, ne cherchez pas à comprendre, il a fait son temps. Vous y gagnerez à passer sur un modèle neuf, plus performant et avec des économies d’énergie notables.

Appeler Depanneo

Besoin d'un plombier en urgence ?

Plombier expert : 09 80 80 10 91

Lorsque le ballon commence à ne plus bien chauffer, vous obligeant par exemple à le passer en marche forcée, c’est habituellement qu’il est plein de calcaire. La résistance électrique peine alors à réchauffer la quantité d’eau à une température suffisante. Pourtant, elle tourne à plein régime pour y parvenir, consommant au passage beaucoup d’énergie et c’est le cercle vicieux car cela entretien la formation de tartre et à terme la résistance finira par lâcher.

Il est toujours envisageable de détartrer le cumulus, mais vous devrez le vider et tout démonter sans être sûr qu’il n’y a pas un autre problème. Sachant que les ballons d’eau chaude sont équipés d’un système empêchant le dépôt du tartre sur les organes principaux, si le vôtre est plein de calcaire, cela veut de toute façon dire qu’il n’est pas tout jeune ou qu’il y a un souci quelque part…

Le manque de pression ou encore des bruits étranges venus de l’intérieur de la cuve sont d’autres signes d’un cumulus défectueux et la cause est généralement la même. Ne parlons même pas d’un ballon qui présenterait des défauts apparents, déformations, impacts, traces de rouille, fuites…

Attention:

Attention toutefois, si votre chauffe-eau électrique est encore sous garantie ou extension de garantie, ne touchez surtout à rien et contactez le service après ventre afin qu’un professionnel se déplace. Dans ce cas le plus souvent, la réparation de votre ballon d’eau chaude ou son remplacement sera pris en charge et vous n’aurez rien à faire ! Si vous avez payé en carte bleue, vérifiez également que cette dernière ne vous offre pas une garantie étendue car c’est parfois le cas.

Si après avoir passé en revue ces éléments, vous souhaitez toujours vous lancer dans le remplacement du chauffe-eau, allons-y !

Vider complètement le ballon d’eau chaude sanitaire

La première étape indispensable consiste à vidanger le chauffe-eau afin de pouvoir le démonter et le déplacer à vide. Cette étape va durer un certain temps, selon la capacité de votre cumulus, un peu d’organisation s’impose donc. Heureusement, votre chauffe-eau bénéficie normalement d’une alimentation électrique dédiée et de vanne d’arrêt d’eau en amont, vous allez ainsi pouvoir le vider tranquillement sans condamner toute la maison.

Vous commencerez alors par abaisser le fusible du chauffe-eau puis fermer l’arrivée d’eau. Il vous suffira ensuite d’ouvrir le robinet de purge situé sous le cumulus, au niveau de groupe de sécurité. Ainsi, le chauffe-eau va commencer à se vider lentement. Évidemment, vous pouvez accélérer le processus en ouvrant les robinets d’eau chaude, c’est même l’occasion de penser à la préservation de cette ressource naturelle en récupérant toute l’eau possible ! Vos plantes vertes apprécieront sans doute, peut-être les poissons dans l’aquarium ou encore la vaisselle toujours pas faite dans l’évier…

L’eau coule dans un fin filet et vous êtes sur le point de vous endormir ? La petite astuce consiste à desserrer légèrement les écrous de l’arrivée et de la sortie d’eau à l’aide d’une clé plate ou multiprise afin d’évacuer la pression. Pensez au préalable à placer quelques serpillères au sol et prenez garde de ne pas vous bruler si l’eau est encore bien chaude.

Commencer le démontage du chauffe-eau

Une fois que le cumulus est enfin vide, le plus long est derrière vous. Après avoir vérifié que la ligne électrique est bien coupée, vous pourrez dévisser le cache plastique sous le chauffe-eau afin d’avoir accès aux fils électriques liés au thermostat. Ils sont trois et il vous suffira de les débrancher.

Retirez les accessoires complémentaires au chauffe-eau comme le groupe de sécurité, le siphon, le vase d’expansion ou le réducteur de pression, ils pourront être réutilisés avec le nouveau matériel si leur état le permet. Il ne vous reste qu’à dévisser le support mural puis à légèrement soulever le ballon d’eau chaude afin de l’extraire de son support. Sortez-le de la pièce pour faire de la place, il pourra désormais rejoindre la déchetterie la plus proche !

Bon à savoir:

Profitez-en pour nettoyer de fond en comble cet espace habituellement inaccessible. Les accessoires réutilisables pourront eux baigner dans un mélange d’eau et de vinaigre blanc avant d’être frottés pour enlever le calcaire. S’ils sont trop abimés ou grippés prévoyez des neufs, ce n’est pas ce qui coute le plus cher et au moins, vous repartirez avec un ensemble nickel et serez tranquille pour un moment.

Mettre en place le chauffe-eau neuf

Préparez tous les éléments dont vous aurez besoin pour le remontage, à savoir le nouveau ballon d’eau chaude, ses accessoires, des joints, filasse ou pâte d’étanchéité selon les raccords hydrauliques.

L’affaire consiste à tout réinstaller en lieu et place des éléments précédemment enlevés, donc rien de bien compliqué. Vous lirez toujours au préalable la notice d’instruction du chauffe-eau afin de ne louper aucune information importante. Ce document explique toujours clairement le processus d’installation, il est alors impossible de se tromper.

Posez tout d’abord le chauffe-eau sur sa fixation murale et/ou le trépied pour cumulus. Vérifiez qu’il est bien stable et de niveau. Attention le format des supports peut varier, il est possible que l’ancien socle ne convienne pas pour le nouveau chauffe-eau !

Remettez en place les accessoires nettoyés ou neufs en assurant l’étanchéité de chaque raccord de manière adaptée. Le groupe de sécurité sera naturellement relié au siphon et jusqu’à la canalisation d’eaux usées.

Vous passerez ensuite au raccordement des tuyaux d’eau. Là encore c’est très intuitif, l’arrivée d’eau froide au niveau du témoin bleu, l’eau chaude ou niveau du témoin rouge. Une fois cela fait, séchez correctement toute la zone avant de passer aux branchements électriques.

Reliez les trois fils comme sur l’ancien chauffe-eau en respectant les couleurs dédiées : rouge ou marron pour la phase, bleu pour le neutre, jaune et vert pour la terre.

Réglez la température de consigne du cumulus

La température de consigne d’un chauffe-eau doit être ajustée avec précaution pour éviter les risques de brûlures et pour assurer une utilisation efficace de l’énergie. Une température trop élevée peut également accélérer l’accumulation de sédiments à l’intérieur du réservoir, ce qui peut réduire la durée de vie du chauffe-eau. Or à la sortie d’usine, les ballons sont souvent laissés sur le maximum !

Localisez le bouton de réglage sur le thermostat du chauffe-eau. Il est généralement situé sur la face avant, mais cela peut varier d’un modèle à l’autre. Tournez la molette pour augmenter ou diminuer, sachant que la température de consigne recommandée pour un usage domestique est habituellement comprise entre 55 °C et 60 °C, jamais moins afin d’éviter la prolifération bactérienne. Vous pourrez effectuer un contrôle une fois que l’eau sera chaude et ajuster si besoin.

Laissez le chauffe-eau se remplir et chauffer

Tout est désormais en place vous pouvez donc ouvrir à nouveau de robinet d’eau afin que le ballon se remplisse. Revenez régulièrement et passez votre main le long des raccords hydrauliques afin de vérifier l’absence de fuite. Une fois ceci fait, vous n’aurez plus qu’à réenclencher le disjoncteur au tableau électrique, celui-ci commencera immédiatement à chauffer l’eau qu’il contient.

Vous en aurez pour 4 à 5 h selon la quantité d’eau chaude stockée par le cumulus électrique. Pendant cette période, contrôlez à nouveau les raccords dorénavant soumis à la chaleur et à la pression de l’eau. Lorsque le chauffe-eau a fini de réchauffer, ouvrez un robinet complètement sur l’eau chaude et prenez la température afin de vérifier la conformité par rapport à votre réglage et ajustez si besoin.

Vous avez fini, ce ne fut pas si dur, n’est-ce pas ? Un peu d’efforts et de salissures tout de même, mais ça tombe bien, vous allez désormais pouvoir prendre une douche ou un bain bien chaud !

Besoin d'un plombier ? Diagnostic en Ligne
Auteur de l'article
jeremy

Rédacteur passionné par les métiers de la plomberie, de l'électricité et de la serrurerie. Grâce à mon expertise, j'écris des contenus de qualité pour aider les lecteurs à résoudre leurs problèmes. Je suis heureux de partager mes connaissances et mes astuces pour vous aider dans vos projets de bricolage et de dépannage.

Articles susceptibles de vous intéresser

douche salle de bain
Transformer une baignoire en douche : astuces et conseils de plomberie

Transformer sa baignoire en douche permet d’optimiser votre salle de bain pour gagner de l’espace. Avec une douche de plain-pied, vous améliorez aussi l’accessibilité tout en remettant […]

hydrocureur
Hydrocurage : Définition, Avantages et Inconvénients

L’hydrocurage est une technique très efficace pour éliminer tous les résidus accumulés dans les canalisations et favoriser un écoulement optimal des eaux. Utilisé en méthode préventive ou […]

Pourquoi acquérir une tête thermostatique connectée en 2024 et comment l’installer ?

Nous cherchons tous des moyens pour réduire notre consommation de chauffage à la maison. Cela peut être dans le but d’effectuer des économies sur sa facture, mais […]